Un air de déjà vu

Le service public de radiodiffusion française a organisé jeudi 11 février une causerie au coin du feu entre Marine Le Pen et Gérald Darmanin. Pour rire, les réseaux sociaux ont rebaptisé l’émission Faf à Faf. On sait, depuis que Jean-Luc Mélenchon a gagné en justice contre Marine Le Pen, que la qualifier de fasciste n’est pas une injure mais bien une qualification politique. On ne qualifiera pas le ministre de l’intérieur de fasciste, pourtant il joue un rôle dangereux. Dans la course à l’échalote sécuritaire et discriminatoire, il risque d’oublier que souvent l’original l’emporte sur la copie. Les mesures prises […]

Lire la suite