2022 : la vérité des prix !

Le pouvoir d’achat s’invite dans la campagne présidentielle ! Quoi ? La surenchère sécuritaire ne tient pas au ventre ? Le débat sur l’immigration ne remplit pas les caddies ? La réalité sociale est là : l’essence à presque 2 euros le litre, le gaz en hausse de 8,7%, les mauvaises récoltes qui annoncent la hausse du prix des pâtes et du pain, les pénuries qui font gonfler les prix des matières premières. Rendez-vous compte, le SMIC augmente « automatiquement » au 1er octobre du fait de la hausse des prix, c’est-à-dire trois mois avant sa révision annuelle obligatoire, alors que son mode de calcul a été […]

Lire la suite

Se connecter au monde

L’actualité des dernières semaines a été dominée par la concomitance de l’ouverture du procès des attentats du 13 novembre 2015 et des vingt ans de l’attentat du 11 septembre 2001 à New-York. Se rappeler des victimes et rendre justice, tout en cherchant à comprendre ce qu’il s’est passé pour que de telles horreurs ne se reproduisent pas. En effet, chaque évènement existe – et produit des effets – à la fois en lui-même et parce qu’il s’inscrit dans un contexte historique, une trajectoire d’individus et incarne souvent une dynamique à l’œuvre. Il est donc important de s’y arrêter pour essayer […]

Lire la suite

Sur l’autel de la présidentielle

Dans son ascension au pouvoir, Henri IV cherchant la paix civile avait déclaré « Paris vaut bien une messe ! ». Pour lancer sa campagne présidentielle, Emmanuel Macron piétine Marseille et les Marseillais. L’orchestration de sa venue en dit beaucoup : il renoue avec le Président Jupitérien usant et abusant des moyens de la monarchie que constitue la V° République. Chacun sait combien, depuis Louis XIV au moins, Marseille représente le symbole d’un peuple rétif aux ordres d’en haut : Emmanuel Macron sait très bien ce qu’il fait en venant, à 8 mois des élections, asséner leçons de morale et plans pour modifier la ville. […]

Lire la suite

Constance et cohérence

C’est la rentrée. Elle est cruciale à plus d’un titre. L’épidémie de COVID-19 n’est pas sous contrôle, notamment chez les jeunes et dans les Outre-Mer. La situation au Moyen-Orient suite à la prise de pouvoir des Talibans inquiète. Le dernier rapport du GIEC ne laisse plus le choix quant à la nécessaire réaction au changement climatique en cours. Ces sujets parmi d’autres seront au cœur de la campagne présidentielle qui s’accélère, avec la mise en musique des candidatures ou des primaires sous toutes leurs formes. Ces questions ne sont pas simples mais elles ne sont pas nouvelles. Elles sont trop […]

Lire la suite

L’Union populaire pour être majoritaires

Comment éviter que le retrait des troupes françaises au Mali ne ressemble à la débâcle de « l’occident » face aux Talibans en Afghanistan ? Comment être à la hauteur face au dérèglement climatique dont le GIEC dit qu’il est « sans précédent » et que certains effets sont d’ores et déjà « irréversibles » ? Comment affronter la bien réelle pandémie de Covid de façon plus pertinente que par des mesures absurdes, autoritaires et injustes comme le pass sanitaire ou quasi-licenciement des salariés non vaccinés ? Comment éviter l’effondrement économique des entreprises zombies incapables de rembourser les prêts garantis par l’Etat ? Comment affronter le chômage […]

Lire la suite

La dynamique est lancée

L’année scolaire 2020-2021 aura été éprouvante individuellement et collectivement. Dominée par la chape de plomb des mesures de privations de liberté du fait de l’épidémie de COVID. Sans discussion, sans débat, sans contradiction possible sous peine d’être accusé de nier la situation sanitaire. Pour beaucoup, l’année a aussi été celle des privations dans le quotidien du fait d’une précarité aggravée par la crise et par l’absence d’intervention du gouvernement : étudiant(e)s, travailleurs et travailleuses pauvres, chômeurs et chômeuses. Pour elles et eux, Macron a même enfoncé le clou avec sa réforme du chômage qui réduit les indemnités et les durées, en […]

Lire la suite

Ils ont perdu le nord !

Imagine-t-on un monde qui ait perdu le nord, comme cela arrive parfois dans le temps géologique ? Dans le monde politique, nous ne pouvons que constater que le nord n’est peut-être plus aussi sûr. Le brouillard idéologique s’étend et rend le chemin moins sûr. Le travail d’hégémonie politique mené par l’extrême droite s’est étendu à tout le champ politique. Les forces de gauche rivalisent pour s’aligner sur les agendas de campagne des forces conservatrices. Ils sont nombreux au Parti Socialiste à confondre désormais laïcité et appel à la défense d’une France prétendument éternelle contre le nouvel ennemi de l’intérieur, le séparatisme. […]

Lire la suite

Chamboule-tout régional

En apparence, c’est le statu quo. En métropole aucune région ne bascule. Pourtant les élections régionales auront été une grande partie de chamboule-tout souterrain. Les fondations politiques du pays sont encore un peu plus ébranlées. Le dégagisme se traduit par l’abstention abyssale. Deux Français sur trois ne sont pas allés voter. Aucun « sursaut » n’a eu lieu entre les deux tours. Et pour cause, les raisons de cette abstention sont solidement ancrées. Au premier rang figurent la défiance vis-à-vis des élus et des institutions représentatives ainsi que la monarchie présidentielle qui vide de sens les élections autres que la présidentielle. Le […]

Lire la suite

Grève populaire

66,1 % d’abstention, principalement dans les classes populaires. Record d’abstention de la 5ème République après les 59,47 % des européennes de 2009. Le contexte sanitaire n’explique pas tout. Le 2ème tour des municipales l’an dernier a vu plus d’un Français sur deux ne pas se déplacer. Ici, c’est un français sur trois. C’est donc un signal politique fort qui est donné : un choix de ne pas prendre part au vote. La monarchie présidentielle incarnée par Macron et la concentration des pouvoirs à la tête de l’exécutif laissent à penser qu’aucune autre élection n’a de sens. Aucune pédagogie n’a été faite […]

Lire la suite

Une déchéance morale

Il ne fait pas bon être philosophe médiatique en ce moment. Michel Onfray a choisi d’ouvrir les colonnes de son journal Front populaire à l’extrême droite. Il participe ainsi d’une nouvelle O.P.A. confusionniste, en rapatriant l’histoire de la lutte contre le fascisme – le front populaire – dans l’orbite d’extrême droite. Un pas supplémentaire a été franchi par Raphaël Enthoven. L’ancien présentateur de l’émission de philosophie de France Culture, devenu habitué des plateaux des chaînes d’information, a troqué la dissertation dialectique pour les « thread » sur Twitter. Le 7 juin il a rompu les digues en tweetant sur l’hypothèse d’un second tour Le […]

Lire la suite