Macron veut sa grande coalition

Emmanuel Macron ne cesse d’être en campagne présidentielle. Son déplacement dans le Lot le prouve. Il a compris que son pouvoir est fragile. Lui-même n’a-t-il pas qualifié son élection de « hold-up » et « d’effraction » ? Pour se maintenir en 2022, il travaille d’arrache-pied à la constitution d’une grande coalition LR-LREM-PS. Déjà depuis 2017 des figures historiques du PS (Le Drian en tête) sont côte à côte avec les ex LR Le Maire ou Darmanin. Et les deux premiers ministres successifs Philippe et Castex n’ont démissionné de LR qu’à leur entrée à Matignon. Mais cela ne suffit pas. Le risque pour Macron d’être […]

Lire la suite

Choisir ses repères

La période est propice à la confusion. Par nature, la crise que nous vivons fait vaciller les habitudes de vie en introduisant du danger dans les gestes les plus banals du quotidien. Mais la confusion est aussi organisée par les médias. Les dernières semaines ont vu se côtoyer le qualificatif de fasciste pour les réunions non mixtes de l’UNEF mais un lourd silence suite à la tribune des militaires appelant à l’insurrection ; le soutien aveugle à la manifestation des syndicats policiers mais à peine une mention de l’assassinat d’une travailleuse sociale dans l’Aube. Le traitement médiatique n’a comme seul repère […]

Lire la suite

L’esprit de la République

La manifestation des policiers le 19 mai ne finit pas d’inquiéter. Loin de l’hommage citoyen, elle a effectivement constitué un coup de force contre la République. Celles et ceux qui y sont allés, aux côtés de l’extrême droite, du ministre Gérald Darmanin aux dirigeants du Parti Socialiste ou de EELV sont comptables d’un coup de force. Cette manifestation ne devait rien au hasard : le lieu, devant l’Assemblée Nationale, visait à faire pression sur les institutions en demandant au pouvoir législatif de prendre le parti du pouvoir exécutif contre la justice. Dès lors on ne s’étonnera pas des propos tenus : un […]

Lire la suite

Dernière année !

Il faut espérer que la dernière année de la présidence Macron vienne de commencer. 40 ans après le 10 mai 1981, pareille victoire sociale et populaire se fait attendre. Mais que c’est long un quinquennat ! Le précédent Hollande, avec la loi El Khomri, nous a appris qu’il fallait rester sur ses gardes jusqu’au bout. Ayons-le en tête, d’autant que le pouvoir macroniste est bien décidé à pousser ses pions jusqu’au bout dans le mélange libéral-autoritaire qui le caractérise. Imaginons un instant un futur bien différent : la réforme de l’assurance-chômage serait abrogée ; les propositions de la convention citoyenne sur le climat […]

Lire la suite

Pour le progrès social

Rupture vers le progrès social ou tournant autoritaire. Dans l’Histoire, les moments de déstabilisation de l’ordre établi – guerre, catastrophe climatique, pandémie… ont débouché sur l’un ou l’autre. La Commune de Paris, dont nous avons célébré le 150ème anniversaire, ou le programme du Conseil National de la Résistance sont des exemples de la première option : avancées majeures de solidarité et du progrès social. Les coups d’Etat bonapartistes ou Pétain illustrent bien la deuxième option : retour à l’autorité d’un seul, désignation d’un ennemi de l’intérieur et privations de liberté. Macron, Le Pen et les multiples protagonistes des Républicains se disputent l’incarnation […]

Lire la suite

D’un premier mai à l’autre

On peut le dire, malgré le temps maussade nous étions nombreux à être heureux de nous retrouver dans la rue pour ce 1er mai 2021. Nous en avions été privés l’an dernier, pour cause d’état d’urgence, des syndicalistes ayant même écopé de l’amende de 135 € – invalidant les propos rassurants de ceux qui pensent que l’état d’urgence sanitaire est nécessaire et n’atteint pas les libertés fondamentales. Cette année il a été éminemment combattif. La question sociale revient au cœur de l’actualité, parce que la crise épidémique s’accompagne d’une crise sociale, pendant laquelle les plus riches continuent eux à s’enrichir. À […]

Lire la suite

Poser la question sociale !

Emploi et pouvoir d’achat. Telles sont les deux priorités des Français dans la perspective de l’élection présidentielle selon un récent sondage. Malgré des mois de battage médiatique à propos de l’Islam, une mise en scène sécuritaire du président Macron, des assassinats terroristes islamistes et la crise sanitaire comme chape de plomb, la réalité sociale reste au cœur des préoccupations populaires. Les raisons ne manquent pas. Le nombre de chômeurs a explosé. Les plans de licenciements se multiplient. Les confinements ont jeté dans le chômage ou la pauvreté ceux qui vivaient de petits boulots, d’intérim, de travaux saisonniers. La contre-réforme de […]

Lire la suite

Les mêmes recettes empoisonnées

En mars 2020, ils ont parlé du « monde d’après », la pandémie devait avoir des conséquences, nous amener à nous réinterroger sur certaines trajectoires prises. Naïvement peut-être, plein d’espoir en tout cas, beaucoup se sont dit « enfin, ils ont compris ! ». Compris que l’hôpital public en France était dans un état de délabrement indigne, que les soignants et l’ensemble du personnel étaient à bout de souffle. Compris aussi qu’on ne pouvait pas prévoir les crises et les anticiper en gérant les stocks stratégiques (ici de masques et d’équipements de protection) a minima. Compris que la course aux prix les moins chers et […]

Lire la suite

Changement de cap

Une étude scientifique récente montre que l’espèce Homo Sapiens a rapidement infléchi sa consommation il y a environ 40000 ans, passant de super-prédateur carnassier qu’elle a été pendant près de 2 millions d’années à une consommation de plus en plus diversifiée en végétaux. Ce changement correspond probablement à une adaptation au bouleversement de la ressource alimentaire, notamment la disparition de la mégafaune au pléistocène supérieur. Les raisons de cette disparition seraient à chercher à la fois dans le changement climatique et l’action humaine déjà prédatrice et destructrice de diversité, par son action sur la faune et la flore avec la […]

Lire la suite

100 000 morts !

La France va franchir la barre des 100 000 morts du Covid en un an. Terrible bilan. Et un an après, on a l’impression d’un an de perdu. Le « Monsieur déconfinement » du printemps 2020, devenu depuis Premier ministre, sera donc le « Monsieur confinement » du printemps 2021. Le naufrage de Jean Castex est un symbole de l’échec macroniste. Il faut dire les choses comme elles sont. Le président a voulu gérer cette crise seul. Il a changé de Premier ministre, méprisé sa majorité, ignoré les élus locaux et syndicats, combattu les oppositions, et s’est drapé dans le secret du conseil de défense. […]

Lire la suite