De quelle « chose commune » voulons nous ?

Rétablir l’ordre républicain. C’est par cet objectif que Darmanin et le gouvernement justifient l’envoi du GIGN, du Raid et de 200 gendarmes en Guadeloupe, depuis la métropole. On peut s’interroger sur la logique qui consiste à utiliser la force légitime de l’Etat en première intention face à un mouvement de grève générale. On aurait pu imaginer que la responsabilité du pouvoir serait plutôt de trouver une voie de dialogue. D’autant qu’on ne peut pas dire que la crise est soudaine. Depuis plusieurs semaines d’importantes manifestations contre l’obligation vaccinale des soignants avaient lieu sur l’île. Ce mot d’ordre avait été rejoint […]

Lire la suite

La considération pour la jeunesse, un révélateur

Dites-moi ce que vous prévoyez pour les jeunes et je vous dirai qui vous êtes. Le regard porté sur la jeunesse en dit long sur le projet de société plus global de celui ou de celle qui le porte. La considération, le temps et l’argent que la société doit consacrer à sa jeunesse devrait être au cœur des débats, mais n’est dans la période jamais discuté en profondeur. Et pour cause, obnubilés par leur stratégie électoraliste, la plupart des candidats à l’élection présidentielle considèrent que la jeunesse n’est pas la clef de leur victoire dans les urnes, puisqu’elle est minoritaire […]

Lire la suite

Un programme, une méthode, une équipe

A six mois de l’élection présidentielle, le paysage politique est éclaté comme rarement. Alors que la désignation des candidats des principales forces politiques est encore en cours, les débats et les questionnements autour des programmes sont quasi inexistants. Plus exactement, ils se font selon la méthode bien connue maintenant des médias mainstream : le buzz. Les candidats s’essayent à lancer des propositions « phares », qui seraient leur signature pour marquer les esprits et attirer à eux les votes. Du marketing en somme, qui traite les électrices et les électeurs comme de simples consommateurs. Quel mépris de la démocratie et de la définition […]

Lire la suite

Se connecter au monde

L’actualité des dernières semaines a été dominée par la concomitance de l’ouverture du procès des attentats du 13 novembre 2015 et des vingt ans de l’attentat du 11 septembre 2001 à New-York. Se rappeler des victimes et rendre justice, tout en cherchant à comprendre ce qu’il s’est passé pour que de telles horreurs ne se reproduisent pas. En effet, chaque évènement existe – et produit des effets – à la fois en lui-même et parce qu’il s’inscrit dans un contexte historique, une trajectoire d’individus et incarne souvent une dynamique à l’œuvre. Il est donc important de s’y arrêter pour essayer […]

Lire la suite

Constance et cohérence

C’est la rentrée. Elle est cruciale à plus d’un titre. L’épidémie de COVID-19 n’est pas sous contrôle, notamment chez les jeunes et dans les Outre-Mer. La situation au Moyen-Orient suite à la prise de pouvoir des Talibans inquiète. Le dernier rapport du GIEC ne laisse plus le choix quant à la nécessaire réaction au changement climatique en cours. Ces sujets parmi d’autres seront au cœur de la campagne présidentielle qui s’accélère, avec la mise en musique des candidatures ou des primaires sous toutes leurs formes. Ces questions ne sont pas simples mais elles ne sont pas nouvelles. Elles sont trop […]

Lire la suite

La dynamique est lancée

L’année scolaire 2020-2021 aura été éprouvante individuellement et collectivement. Dominée par la chape de plomb des mesures de privations de liberté du fait de l’épidémie de COVID. Sans discussion, sans débat, sans contradiction possible sous peine d’être accusé de nier la situation sanitaire. Pour beaucoup, l’année a aussi été celle des privations dans le quotidien du fait d’une précarité aggravée par la crise et par l’absence d’intervention du gouvernement : étudiant(e)s, travailleurs et travailleuses pauvres, chômeurs et chômeuses. Pour elles et eux, Macron a même enfoncé le clou avec sa réforme du chômage qui réduit les indemnités et les durées, en […]

Lire la suite

Grève populaire

66,1 % d’abstention, principalement dans les classes populaires. Record d’abstention de la 5ème République après les 59,47 % des européennes de 2009. Le contexte sanitaire n’explique pas tout. Le 2ème tour des municipales l’an dernier a vu plus d’un Français sur deux ne pas se déplacer. Ici, c’est un français sur trois. C’est donc un signal politique fort qui est donné : un choix de ne pas prendre part au vote. La monarchie présidentielle incarnée par Macron et la concentration des pouvoirs à la tête de l’exécutif laissent à penser qu’aucune autre élection n’a de sens. Aucune pédagogie n’a été faite […]

Lire la suite

Choisir ses repères

La période est propice à la confusion. Par nature, la crise que nous vivons fait vaciller les habitudes de vie en introduisant du danger dans les gestes les plus banals du quotidien. Mais la confusion est aussi organisée par les médias. Les dernières semaines ont vu se côtoyer le qualificatif de fasciste pour les réunions non mixtes de l’UNEF mais un lourd silence suite à la tribune des militaires appelant à l’insurrection ; le soutien aveugle à la manifestation des syndicats policiers mais à peine une mention de l’assassinat d’une travailleuse sociale dans l’Aube. Le traitement médiatique n’a comme seul repère […]

Lire la suite

Pour le progrès social

Rupture vers le progrès social ou tournant autoritaire. Dans l’Histoire, les moments de déstabilisation de l’ordre établi – guerre, catastrophe climatique, pandémie… ont débouché sur l’un ou l’autre. La Commune de Paris, dont nous avons célébré le 150ème anniversaire, ou le programme du Conseil National de la Résistance sont des exemples de la première option : avancées majeures de solidarité et du progrès social. Les coups d’Etat bonapartistes ou Pétain illustrent bien la deuxième option : retour à l’autorité d’un seul, désignation d’un ennemi de l’intérieur et privations de liberté. Macron, Le Pen et les multiples protagonistes des Républicains se disputent l’incarnation […]

Lire la suite

Les mêmes recettes empoisonnées

En mars 2020, ils ont parlé du « monde d’après », la pandémie devait avoir des conséquences, nous amener à nous réinterroger sur certaines trajectoires prises. Naïvement peut-être, plein d’espoir en tout cas, beaucoup se sont dit « enfin, ils ont compris ! ». Compris que l’hôpital public en France était dans un état de délabrement indigne, que les soignants et l’ensemble du personnel étaient à bout de souffle. Compris aussi qu’on ne pouvait pas prévoir les crises et les anticiper en gérant les stocks stratégiques (ici de masques et d’équipements de protection) a minima. Compris que la course aux prix les moins chers et […]

Lire la suite