Le scénario du troisième tour

Dans Le 18 brumaire, Marx commence par observer que « Hegel fait quelque part cette remarque que tous les grands événements et personnages se répètent pour ainsi dire deux fois. Il a oublié d’ajouter : la première fois comme tragédie, la deuxième fois comme farce. » C’est le chemin que prend le début de la présidence d’Emmanuel Macron. Sa pseudo campagne électorale, sa communication bien rôdée a voulu nous vendre une saison deux, et en même temps un renouveau. Inquiet du risque d’un rejet dès les législatives, son service de communication fait comme si une troisième partie était déjà gagnée quand Jean-Luc Mélenchon […]

Lire la suite

Un second tour peut en cacher un autre

Le résultat du second tour est désormais connu. Emmanuel Macron, le président des riches, a battu Marine Le Pen, la candidate fasciste. Tous deux ont regroupé leurs forces conformément à l’équilibre du premier tour où les libéraux avaient reçu 11,4 millions de voix et l’extrême droite 11,3. Le sursaut républicain a eu lieu, il a été faible et ne constitue aucunement un blanc-seing à la politique de La République en Marche. Rien n’est définitif : Emmanuel Macron reste très mal avec environ 38% des suffrages des électeurs inscrits, contre 43,6% il y a 5 ans, et sa politique n’a reçu aucune […]

Lire la suite

Décomposition accentuée

La leçon majeure de ce scrutin n’est évidemment pas la présence au second tour des deux gardiens du système du duo Macron – Le Pen. Annoncée par les médias dominants, elle ne constitue que la face émergée de l’iceberg : la faillite du système de la cinquième République et la décomposition avancée des forces qui l’ont porté. Longtemps l’élection présidentielle a résisté à l’abstention, elle est après 2002 la deuxième la plus haute depuis 1965 à 26,3%. Elle marque la perte de confiance de l’électorat dans la classe politique et le rejet institutions désuètes qui tournent le dos aux classes populaires. […]

Lire la suite

On vous aura prévenus !

Le président-candidat Emmanuel Macron vient de rendre sa copie : son programme montre qu’il ne change pas son logiciel libéral, il entend poursuive la politique qu’il a menée pendant cinq ans. À celles et ceux qui y verraient encore un moindre mal, dites le bien fort : on vous aura prévenus ! Pour l’écologie, on vous aura prévenus ! Quelques jours après le bombardement de la centrale de Tchernobyl, une nouvelle alerte tsunami au Japon, et malgré le vieillissement des centrales françaises, il entend continuer la fuite en avant nucléaire, aux dépens du développement des énergies renouvelables. Avec Mélenchon, nous sortirons des énergies fossiles […]

Lire la suite

L’histoire sans fin

Vladimir Poutine porte désormais la responsabilité d’un basculement terrible, replongeant le continent européen dans la crainte de la guerre sans limites. Quelles que fussent les provocations passées consistant à revenir sur la parole donnée après l’implosion de l’URSS concernant les limites de l’OTAN, le chef du Kremlin a par sa décision franchi les limites du droit international en envahissant l’Ukraine. Ses menaces directes d’une épuration idéologique annoncent de nouvelles exactions. L’allusion à la force nucléaire montre le niveau de tension incroyable dans le lequel nous sommes désormais. L’OTAN à son tour y répond, le ministre des affaires étrangères français Jean-Yves […]

Lire la suite

L’imaginaire sécuritaire de la pandémie

La Chine annonçait le 21 janvier 2020 qu’un nouveau virus se transmettait entre êtres humains. Depuis la pandémie mondiale a fait plus de cinq millions cinq cent mille morts, dont plus de cent mille en France. La découverte de vaccins à ARN messager constitue un élément important de l’arsenal de lutte et en réduit désormais le danger, même si la panoplie des ripostes doit être multiple, tant en ce qui concerne les règles sanitaires que la coopération internationale, notamment la nécessité impérieuse de donner accès à tous aux vaccins et de développer des traitements curatifs. L’appel à lever les licences […]

Lire la suite

50 nuances de fascisme

Les violences qui ont émaillé le meeting de lancement de la candidature d’Eric Zemmour ont peut-être servies de révélateur pour certains : le polémiste s’inscrit bien dans la longue tradition du fascisme. Nul hasard à ce qu’une partie des plus violents représentants de l’extrême droite le rejoigne, comme un temps ils avaient suivi le parti de Jean-Marie et Marine Le Pen, ou fréquenté l’école de cadres de Marion Maréchal. Ce courant se structure et, conformément aux précédents historiques s’appuie sur des groupes factieux : les milices que sont les Zouaves ou Génération identitaires, ou bien encore les militaires qui avaient signé une […]

Lire la suite

Le candidat libéral est bien là

Emmanuel Macron partage avec Éric Zemmour le statut de candidat virtuel. Officiellement il ne l’est pas (encore), officieusement il l’est déjà. Sa campagne est lancée. Comme tout sortant il doit assumer son bilan et amorcer son projet. Au cœur de la pandémie, il a voulu faire oublier son orientation libérale en se faisant le chantre des services publics, en saluant les premiers de cordée. Certains, peut-être atteints alors par la fièvre de la Covid, ont pu y croire. Chassez le naturel, il revient au galop. Désormais celui qui, au début de son mandat, croisait des gens qui ne sont rien, […]

Lire la suite

La politique des apparences

Thomas Hobbes, auteur de Léviathan en 1651, a pensé la forme moderne de l’État comme une « personne civile » par référence aux masques des acteurs qui se nommaient persona en latin. On peut alors lire bien des gestes politiques comme autant de simulacres où les représentants s’attribuent la parole d’un peuple toujours absent car tenu comme simple spectateur, quitte parfois à se jouer de lui. Ainsi en est-il de la comédie orchestrée par Emmanuel Macron donnant le dernier acte de la crise des sous-marins australiens : en recevant le président américain à l’ambassade de France au Vatican, il veut mettre […]

Lire la suite

L’universalisme, notre boussole

Les faits sont terribles : au moins 216 000 mineurs ont été victimes d’agressions sexuelles de la part de 2 900 à 3 200 prêtres de 1950 à 2020 selon le rapport Sauvé. L’Église porte une responsabilité systémique pour avoir caché, minoré les faits pendant des décennies. N’importe quelle autre structure – entreprise, association, peu importe – devant de telles révélations se serait vue mise au pilori. Mais, comme le disait déjà le Fabuliste, « selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. » Et en ces temps pré-électoraux le lobby clérical a de beaux […]

Lire la suite