Choisir ses repères

La période est propice à la confusion. Par nature, la crise que nous vivons fait vaciller les habitudes de vie en introduisant du danger dans les gestes les plus banals du quotidien. Mais la confusion est aussi organisée par les médias. Les dernières semaines ont vu se côtoyer le qualificatif de fasciste pour les réunions non mixtes de l’UNEF mais un lourd silence suite à la tribune des militaires appelant à l’insurrection ; le soutien aveugle à la manifestation des syndicats policiers mais à peine une mention de l’assassinat d’une travailleuse sociale dans l’Aube. Le traitement médiatique n’a comme seul repère […]

Lire la suite

L’esprit de la République

La manifestation des policiers le 19 mai ne finit pas d’inquiéter. Loin de l’hommage citoyen, elle a effectivement constitué un coup de force contre la République. Celles et ceux qui y sont allés, aux côtés de l’extrême droite, du ministre Gérald Darmanin aux dirigeants du Parti Socialiste ou de EELV sont comptables d’un coup de force. Cette manifestation ne devait rien au hasard : le lieu, devant l’Assemblée Nationale, visait à faire pression sur les institutions en demandant au pouvoir législatif de prendre le parti du pouvoir exécutif contre la justice. Dès lors on ne s’étonnera pas des propos tenus : un […]

Lire la suite

Couleur brune

Les grandes crises politiques, économiques et sociales servent de terreaux aux expériences fascistes et autoritaires. Les années 30 l’ont hélas démontré. Si l’histoire ne se répète jamais à l’identique comme nous en avertissait Marx, il nous faut quand même prendre la mesure des signes inquiétants qui s’accumulent. Ils ne datent pas d’hier et de la crise de la COVID-19 : la montée des régimes autoritaires au Brésil, en Europe de l’est et le gouvernement de Trump l’attestent depuis quelques années. Par delà leurs différences notables, ils ont en commun de croître dans le climat d’incertitude, de peur et d’inconnu face à […]

Lire la suite