3919 : suite… et fin ?

Faites le test : il est fort probable qu’à la caisse de votre supermarché, dans la salle d’attente de votre médecin, à l’accueil de la crèche ou du commissariat de quartier, vous trouviez une de ces affichettes officielles invitant les femmes victimes de violences à appeler le 3919. Pourtant, si tout se passe comme l’entend le gouvernement, bientôt, quand les femmes composeront le 3919, il n’y aura plus personne au bout du fil. Car c’est bien une disparition pure et simple de ce numéro qui permet depuis 1992 aux femmes victimes de violences d’être écoutées, accompagnées, orientées, qui s’annonce. Il y […]

Lire la suite