Dette à dette

La dette publique est de nouveau en haut de l’actualité. 2700 milliards d’euros, 116% du PIB annuel pour ce qui concerne la France. La crise sanitaire et les confinements ont fait s’effondrer les recettes quand les mesures d’accompagnement faisaient augmenter les dépenses avec aucune remise en cause des habitudes coûteuses des libéraux : subventions sans contrepartie ni entrée au capital des entreprises aidées, poursuite du ruineux crédit d’impôt recherche malgré le fiasco Sanofi, pas de contribution des ultras-riches et profiteurs de crise. Certains, comme Bruno Le Maire, utilisent la dette pour justifier le retour des mauvais coups sociaux comme la réforme […]

Lire la suite

Un air de déjà vu

Le service public de radiodiffusion française a organisé jeudi 11 février une causerie au coin du feu entre Marine Le Pen et Gérald Darmanin. Pour rire, les réseaux sociaux ont rebaptisé l’émission Faf à Faf. On sait, depuis que Jean-Luc Mélenchon a gagné en justice contre Marine Le Pen, que la qualifier de fasciste n’est pas une injure mais bien une qualification politique. On ne qualifiera pas le ministre de l’intérieur de fasciste, pourtant il joue un rôle dangereux. Dans la course à l’échalote sécuritaire et discriminatoire, il risque d’oublier que souvent l’original l’emporte sur la copie. Les mesures prises […]

Lire la suite

Faire la loi selon Macron

L’actualité législative a présenté récemment deux lois qui illustrent assez bien l’hypocrisie d’Emmanuel Macron et de ses marcheurs : la loi contre la maltraitance animale et le projet de loi « confortant les principes républicains ». Côté lumière, les effets d’annonce. Côté sombre, des concessions aux pires lobbys. Une nouvelle mise en place de la méthode du « en même temps ». On connaît déjà bien l’histoire de la loi « contre les séparatismes » censée conforter la République. Emmanuel Macron a sans doute bien compris qu’à agiter le risque de séparatisme en général, il aurait dû affronter des lobbys de taille : séparatistes, les exilés fiscaux, séparatistes, […]

Lire la suite

200 000 avec Mélenchon !

S’il y a peu de bonnes nouvelles en ce début 2021, il en est une passée sous les radars médiatiques. C’est le franchissement ces derniers jours de la barre des 200 000 soutiens à la candidature de Jean-Luc Mélenchon pour l’élection présidentielle de 2022 réunis sur le site internet noussommespour.fr. L’événement n’a pas fait la Une d’une certaine presse trop occupée à se chercher un Macron de rechange en la personne d’Anne Hidalgo. Qu’importe. Le mouvement compte. Il aura donc fallu deux mois pour atteindre la barre des 200 000 soutiens alors que sur la même durée en 2016 le compteur n’affichait […]

Lire la suite

Asservis ou consentants ?

Chacun comprend désormais que nous souffrons à la fois d’un nouveau virus et d’une longue maladie, les politiques libérales qui ont sapé les services publics. Il y a désormais un an que le gouvernement sait que nous faisons face à une pandémie. Le 14 janvier 2020 l’OMS, averti par la Chine le 31 décembre, indique qu’il y a une transmission interhumaine du coronavirus. Puis vient l’Italie. Le gouvernement a choisi d’ignorer un temps. Puis ils ont menti. Sur les masques, en disant qu’ils ne servaient à rien – parce qu’ils ne les avaient plus. Sur les tests, affirmant qu’ils allaient […]

Lire la suite

Comme un air de 2020

Ces quelques jours de début 2021 auraient pu passer le casting pour le zapping de 2020. Tout y est, en condensé et avec effet grossissant. L’épisode de la vaccination rappelle ceux des masques et des tests : navigation à vue, impréparation et tentatives de justifier le désastre. A force de prendre des décisions en fonction de l’opinion, le retour de boomerang était inévitable. L’organisation d’une campagne de vaccination à grande échelle avec des contraintes logistiques importantes ne s’improvise pas. Mais la planification et l’anticipation sont tellement hors de l’univers mental de la start-up nation que tout est fait du jour pour […]

Lire la suite

L’écume et la vague

Les fins d’années sont propices aux bilans. Au milieu du zapping médiatique, il faut distinguer l’écume de la vague qui la produit. La crise du covid a ainsi mis en lumière ce que les libéraux feignaient de ne pas voir : l’état de délabrement avancé du service public de santé, notamment hospitalier ; le rôle indispensable de travailleurs et travailleuses, mal payés et exploités, restés « en première ligne » même pendant les confinements ; les ravages d’un néolibéralisme qui profite de la crise pour renforcer Amazon contre les petits commerces ou considérer la culture et les rapports humains comme « non essentiels ». « Bosse de chez […]

Lire la suite

Liberté, égalité, fraternité, laïcité

Liberté, Égalité, Fraternité, Laïcité voilà le socle républicain. Ces droits fondamentaux des citoyen.ne.s ont été durement acquis. La dérive autoritaire du gouvernement d’Emmanuel Macron les bafoue progressivement. La Déclaration des droits de l’homme de 1789 a promulgué les deux premiers comme les plus importants de tous, dès son article 1er. Une leçon que devrait retenir ceux qui drapent leur politique sécuritaire en affirmant que la « sécurité est le premier des droits de l’homme ». Non, la garantie de la sûreté, ne peut se faire au détriment de la liberté, et c’est tout l’art politique que de savoir combiner les deux. Les […]

Lire la suite

Détournement de fonds publics

C’est pas la crise pour tout le monde ! Comme toujours, certains profitent de la crise (commerce en ligne, livraison de repas, groupe de santé privés…). La taxation de leurs revenus exceptionnels est indispensable de même que le rétablissement de l’impôt sur la fortune pour les particuliers. Le monde de la finance, lui, ramasse le pactole, que ce soit la crise ou pas. Tout est bon pour s’enrichir : les taux d’intérêts bas de la BCE, les délocalisations au nom de la crise, et bien sûr le versement de dividendes. Le père Noël des marchés n’oublie jamais leurs petits souliers. Le Monde […]

Lire la suite

Un régime illibéral

L’article 24 de la loi « sécurité globale » a concentré les critiques les plus larges. Un spectre inédit allant des associations de défense des droits de l’homme, la plupart des sociétés de journalistes et jusqu’à la très officielle Commission nationale consultative des droits de l’homme mettent en garde contre les dérives liberticides de cette loi. Il s’est même trouvé, pour dénoncer les atteintes multiples à la justice, une tribune de 33 personnalités ayant voté Emmanuel Macron en 2017, dont Lilian Thuram et Cédric Villani, déclarant qu’ils n’avaient pas voté pour cela. L’article 24 met certes en danger la liberté de la […]

Lire la suite