5 avril 1971 : Manifeste des 343 « salopes »

Depuis 1967, la pilule contraceptive est autorisée mais seules 6% des femmes l’utilisent. Si une grossesse non désirée débute, elles n’ont pas d’autre choix que de braver la loi. En effet l’avortement est illégal en France, et aux poursuites pénales pouvant aller jusqu’à l’emprisonnement s’ajoutent les risques de mourir entre les mains des faiseuses d’anges.  […]

Lire la suite

31 mars 1889 : Inauguration de la Tour Eiffel

En avant-première de l’Exposition universelle de Paris qui commémore le centenaire de la Révolution française est inaugurée la tour Eiffel. Cet édifice phare impressionne et s’impose vite comme l’expression d’une France progressiste, moderne et républicaine au milieu des vieux royaumes (Grande-Bretagne, Autriche-Hongrie) qui boudent d’ailleurs l’Exposition. […]

Lire la suite

23 mars 1821 : Identification de la bauxite

Le 23 mars 1821, le minéralogiste Pierre Berthier examine des échantillons de minerai prélevés dans les environs des Baux-de-Provence, dans les Bouches-du-Rhône. Il constate que ces pierres d’une couleur rouge orangé, que l’on prend pour un minerai de fer, renferment une grande quantité d’alumine (oxyde d’aluminium). Il produit la première description de ce qui sera par la suite appelé « bauxite », en souvenir de la commune où ce minéral négligé devint un objet d’intérêt. Thibaut Langlois […]

Lire la suite

13 mars 1909 : Grève des postiers

Dans la cour du central téléphonique Gutenberg, rue de Grenelle à Paris, des manifestations du personnel ont lieu le 12 mars 1909.  Ce mouvement apparaît au croisement de plusieurs revendications. Tout d’abord, des mécontentements apparaissent à la suite d’une circulaire du sous-secrétaire d’État au PTT, Julien Simyan, remettant en cause l’avancement du personnel. Il souhaite mettre en place un avancement « au mérite ». Ensuite, le droit syndical des fonctionnaires remit en cause par le président du conseil Georges Clémenceau. Enfin, en février, il y a eu un incendie qui a brûlé le central téléphonique et la tuberculose qui a fait rage […]

Lire la suite

7 mars 1921 – Forteresse de Kronstadt

Le 7 mars 1921, après une préparation d’artillerie, les troupes de l’Armée rouge s’élancent sur les eaux gelées de la baie de Petrograd à l’assaut de la forteresse insulaire de Kronstadt et de ses près de 15 000 défenseurs. Les dirigeants bolcheviks souhaitent écraser l’insurrection rapidement, avant que la fonte des glaces rende l’île inaccessible par voie terrestre. En cet hiver 1921, le gouvernement né de la Révolution d’Octobre est désormais solidement installé. Les forces blanches et les puissances occidentales hostiles sont chassées du territoire. Mais après sept années de conflit, la disette fait rage, l’économie de guerre pèse sur les conditions […]

Lire la suite

1er mars 1921 : Révolution mongole

Quand le 1er mars 1921 les délégués réunis en congrès à Kiakhta (Russie) fondent le Parti du peuple mongol (PPM), la Mongolie est depuis dix ans prise dans les troubles qui secouent la région. Lorsqu’en 1911 la révolution chinoise emporte la dynastie Qing, les élites traditionnelles de ce pays, aussi vaste que peu peuplé et où le pastoralisme règle le mode de vie, saisissent l’occasion pour s’émanciper. Le Bogdo Khan, chef local du bouddhisme tibétain, proclame la souveraineté du territoire et instaure un régime théocratique. En s’appuyant sur la Russie tsariste voisine, il obtient de Pékin une autonomie institutionnelle. Thibaut […]

Lire la suite

17 et 28 février 1986 : Signature de l’Acte unique européen

Au tournant des années 1980, les droits de douane n’existent déjà plus entre les États membres du marché commun. Cependant des obstacles aux échanges subsistent : disparité des réglementations, contrôles aux frontières, instabilité des taux de change, etc. Les tensions entre États, budgétaires notamment, freinent les évolutions. En janvier 1985, la nomination de Jacques Delors à la présidence de la Commission européenne marque un tournant. Auparavant ministre de l’Économie de François Mitterrand, l’ancien fonctionnaire de la Banque de France, figure du courant libéral de la social-démocratie, fut l’un des promoteurs du « tournant de la rigueur ». À la clé, l’abandon du programme […]

Lire la suite