16 juillet 2019 : Mort de Johnny Clegg

Il y a deux ans s’éteignait à 66 ans Jonathan Paul Clegg, né en Rhodésie (actuel Zimbabwe). Après quelques mois au côté de son père en Angleterre, il revient sur sa terre natale puis suit sa mère chanteuse à travers l’Afrique du Sud. Élevé dans une pension anglaise très stricte réservée aux blancs et isolée de toute culture africaine, il devient néanmoins ami avec le fils du chauffeur qui l’initie au ndébélé du Transvall, langue d’origine zoulou. Son beau-père lui transmet également sa passion pour l’Afrique lors de weekends dans la brousse. Bérénice Hemmer […]

Lire la suite

1er juillet 1901 : Contrat d’association

La liberté d’association est une vieille idée, mais une conquête récente. Mis à part quelques parenthèses (avec la loi du 21 août 1790, les constitutions de 1793 et 1848), durant le XIXe siècle l’État ne tolère nulle concurrence : en-dehors des organisations officielles, les groupes de plus de 20 personnes sont renvoyés à la clandestinité. Les individus ont des droits, mais pas celui de se réunir entre eux. […]

Lire la suite

16 juillet 1971 : Liberté d’association

Incarnation de l’ordre gaulliste, le ministre de l’Intérieur Raymond Marcellin veut lutter contre la « subversion gauchiste ». En 1971, il fait modifier par le Parlement la loi de 1901 : pour toute création d’association, le préfet pourra désormais saisir un juge pour qu’il statue sur la licéité de son objet. À rebours donc du régime de simple déclaration qui prévalait jusqu’alors. L’opposition s’indigne, en vain. Thibaut Langlois […]

Lire la suite

20 juin 1900 : « Les 55 jours de Pékin »

Au cours du XIXe siècle, la Chine fait face aux politiques impérialistes des puissances européennes. Après les guerres de l’opium, des traités sont signés et la Chine doit accorder à celles-ci : enclaves territoriales, liberté de commerce, droits monopolistiques… La multiplication de ces traités impose à la Chine une ouverture qu’elle ne souhaitait pas et crée des conditions sociales et économiques intenables pour la population chinoise. De plus, la défaite de 1895 contre le Japon renforce le sentiment d’humiliation. […]

Lire la suite

14 juin 1928 : Naissance de Che Guevara

Ernesto Guevara de la Serna est né dans une famille aisée à Rosario en Argentine. Au cours de ses études de médecine, il effectue avec son ami Alberto Granado un voyage à travers l’Amérique latine. Il quitte son univers protégé pour rencontrer les déshérités qui survivent dans des conditions misérables. Le futur médecin offre des soins lors de cette pérégrination à motocyclette qui fonde sa prise de conscience politique. Il estime, entre deux lectures de Marx, que seule la révolution armée peut venir à bout des inégalités. Son diplôme en poche en 1952, il se rend au Guatemala : il mesure […]

Lire la suite

27 mai 1921 : Code de la route

Alors que la traction animale domine les routes à la fin du XIXe siècle, l’apparition de l’automobile amorce une rupture. Gage à la fois de vitesse et d’autonomie, ses premières sorties créent néanmoins la panique. Les décideurs s’inquiètent. Rien de neuf : les régimes successifs se sont tous penchés sur les conflits d’usage sur les routes (une ordonnance de 1725 imposait ainsi d’identifier les carrosses en les numérotant). A l’époque, une loi de 1851 pose le cadre de la police du roulage et des messageries publiques. De plus, les représentants de l’État, préfets ou maires, peuvent user de leur pouvoir de […]

Lire la suite

16 mai 1871 : Chute de la colonne Vendôme

Installé depuis seulement deux semaines, le conseil de la Commune de Paris vote le 12 avril une mesure symbolique : la démolition de la colonne Vendôme. Ce monument inspiré de la colonne Trajane, commandé par Napoléon Ier pour célébrer ses exploits militaires, a déjà un passé agité. La statue de l’empereur qui la surmontait fut fondue sous la Restauration, remplacée sous Louis-Philippe par un « petit caporal » et de nouveau sous Napoléon III par un Bonaparte vêtu à l’antique. A la chute du Second Empire, le camp républicain souhaite débarrasser l’espace public de cet emblème césariste. Le peintre Gustave Courbet défend ainsi […]

Lire la suite

10 mai 1994 : Mandela élu Président

Le 10 mai 1994, Nelson Mandela est élu Président de la République d’Afrique du Sud à 76 ans. Il forme un gouvernement multiracial et réalise son rêve d’une Afrique du Sud « arc-en-ciel ». Au départ, rien ne destine le petit Rolihlahla au pouvoir, même si son prénom signifie « fauteur de troubles ». Prénommé Nelson par son institutrice comme le veut la mentalité coloniale pour européaniser les consciences dès le plus jeune âge, il entre à l’université de droit de Fort Hare, réservée aux noirs, puis en est expulsé pour cause de grève. […]

Lire la suite