« Vendôme » pour des cacahuètes

10.000€ c’est le prix que le groupe LVMH a payé pour utiliser en joaillerie le nom de la ville de Vendôme où il possède un atelier de maroquinerie. Des cacahuètes pour Bernard Arnault qui s’est enrichi, malgré la crise de 44 milliards d’euros entre mars et décembre 2020. Colère de deux élus de l’opposition qui soulignent qu’en plus cette cession est définitive alors que d’autres solutions existent. « On a vu qu’il y avait un cap à ne pas dépasser » plaide le maire. Dormez Vendômois vous êtes bien administrés !

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email