Victoire aux Prud’hommes

Le journaliste de France Télévisions, Joseph Tual, licencié en juin 2018 pour avoir critiqué sa direction dans un tweet, devra être réintégré et touchera les salaires qui auraient dû lui être versés ont décidé les Prud’hommes de Paris. Le tweet incriminé accompagnait un tract de la Société des journalistes de France3 protestant contre la censure dont M. Tual faisait l’objet alors qu’il était le 1er à avoir obtenu l’ordonnance de renvoi en correctionnel de Sarkozy. Pour les Prud’hommes, le journaliste n’a fait qu’exercer son droit d’expression.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email