USA-UE : Nouvelles noces sous les auspices de Biden

L’élection de Joe Biden à la présidence des États-Unis d’Amérique au mois de novembre 2020 a été accueillie avec une certaine allégresse par les différentes capitales de l’Union européenne. L’accession au pouvoir de l’ancien vice-président de Barack Obama était pour les Européens la promesse d’un retour à la normale : l’alignement géopolitique total et inconditionnel des États européens sur le protecteur états-unien dans le cadre d’une grande « communauté transatlantique ». C’était la perspective tant attendue du retour du « monde libre » : libre concurrence, libre-échange, libre exploitation du reste du monde. Dans les grandes lignes, avec le regard informé qui est le nôtre après plusieurs mois de présidence Biden, l’on peut dire que les atteintes des Européens sont au moins partiellement comblées. Partiellement seulement. En effet, la politique commerciale de Joe Biden ne sera pas moins centrée sur la défense des intérêts états-unien que celle de son erratique prédécesseur : Européens et Etats-Uniens divergent quant à la désignation de leur principal adversaire géopolitique, et surtout, la caste politiquement états-unienne s’avère plus pragmatique, plus audacieuse même, que la caste européenne particulièrement conservatrice en matière économique.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Insoumission Hebdo est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email