Génocide namibien

Le ministre allemand des Affaires étrangères a reconnu le 28 mai, la culpabilité de son pays dans le génocide de 80 000 Hereros et Namas de 1904 à 1908. Un accord signé avec la Namibie prévoit une demande officielle de pardon, suivie d’une cérémonie à Windhoek, la capitale namibienne, ainsi que le versement de 1,1 milliards d’€ d’aide au développement. Une sorte de « dédommagement moral » différent des indemnisations aux victimes que prévoirait un acte de droit international que l’Allemagne refuse.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email