Octobre 1944 : G. Tillion écrit Verfügbar aux Enfers

En 1940, une jeune femme, Germaine Tillon, apprend la signature de l’armistice. Cette intellectuelle, qui travaille au musée de l’Homme à Paris, décide de s’engager dans la Résistance. Avec ses collègues ethnologues, bibliothécaires, étudiants (telle Geneviève de Gaulle alors en licence d’histoire) elle fait évader des prisonniers, distribue clandestinement tracts et affiches, et rédige le journal Résistance (édité à 500 exemplaires). À tout moment, le réseau du musée de l’Homme risque l’arrestation, la torture, la déportation et la mort. Trois de ses fondateurs seront fusillés. […]

Lire la suite