Alerte à la pollution spatiale

Le 15 novembre la Russie a procédé à un tir de missile vers l’espace pour abattre un de ses propres satellites, devenu hors d’usage. Ce faisant, elle a créé des milliers de débris menaçant de percuter d’autres satellites – toujours en fonction – mais aussi la Station Spatiale Internationale (ISS) dont l’équipage compte d’ailleurs deux Russes. Les États-Unis ont élevé une protestation qui a été le signal d’une bronca internationale. Des millions de personnes découvraient que le ciel n’est plus serein et que la guerre pourrait bien venir de là. Bastien Lachaud, Député LFI Crédit image : Vue d’artiste des […]

Lire la suite