La culture : pilier de la République

Fermeture des librairies mais ouverture des FNAC ; fermeture des théâtres mais ouverture des banques. Les choix faits par Macron pour ce 2ème confinement sont révélateurs : l’art et de la culture sont pour lui et son gouvernement des biens de consommation non-essentiels. Pourtant, comme le montre le député insoumis Michel Larive dans son livre riche d’Histoire et de perspectives Res-Cultura Res-Publica aux éditions Bruno Leprince, l’art et la culture sont au contraire consubstantiels à l’idée même de la République.   Avec comme point de départ la création artistique : elle permet de développer les émotions, d’ouvrir l’imaginaire, et de déployer le champ […]

Lire la suite

Le 23 octobre 1812 : Coup d’État de Malet

Le 23 octobre, Claude-François de Malet, aristocrate et ancien militaire, réalise un coup d’état pour rétablir la République. Il a une carrière ralentie par ses positions ouvertement révolutionnaires. Hostile à Napoléon dès le consulat, il vote contre le consulat à vie et démissionne lorsque Bonaparte est proclamé empereur. Il est nommé gouverneur en Italie où il lasse le pouvoir par ses extravagances qui vont du petit trafic à la propagande républicaine. […]

Lire la suite

Un autre temps démocratique

C’était il y a 20 ans. Pour la dernière fois, les Français étaient appelés à s’exprimer par référendum sur un changement de leur Constitution. Si 73 % des suffrages exprimés disaient « oui » à la réduction de la durée du mandat du président de la République de 7 à 5 ans, ce passage au quinquennat ne suscita aucun enthousiasme : près de sept Français sur dix s’abstinrent. Deux ans plus tard, le PS était éliminé au premier tour. Cinq ans plus tard, une nette majorité populaire rejetait le traité constitutionnel européen. La preuve que l’exigence démocratique portait sur autre chose. Le quinquennat devait […]

Lire la suite

Le 5 mai 1789 : Ouverture des États Généraux  

Il avait d’abord fallu, le 2 mai 1789, aller s’incliner devant le roi. Après trois heures d’attente, la longue cohorte des représentants de la nation avait pu défiler devant un Louis XVI qui s’anima juste pour interpeller un député en costume traditionnel breton d’un enjoué « Bonjour Bonhomme ». Le surlendemain, le 4 mai, fut consacré à une procession religieuse à laquelle devaient participer les trois ordres. Celui de la noblesse en veste de drap d’or, celui du clergé en pourpre et violet et celui du Tiers-État en noir, reflet de sa condition subalterne. Le sermon de l’évêque de Nancy qui constituait […]

Lire la suite

De quoi le 49.3 est-il le nom ?

Le pouvoir utilise le « 49.3 » pour imposer la réforme des retraites, c’est-à-dire le recours à l’article 49, alinéa 3 de la Constitution qui permet de faire adopter un texte de loi sans vote de l’Assemblée nationale, le texte étant adopté sauf si une motion de censure est adoptée par la majorité absolue des députés. Dénoncer « l’obstruction » – légitime – de l’opposition est chose facile pour le gouvernement, mais la réalité est ailleurs. Le 49.3 est une arme pour minoritaires. Et l’arme d’un néolibéralisme qui devient autoritaire pour plusieurs raisons. Une raison de principe d’abord, puisque l’agenda néolibéral consiste à utiliser […]

Lire la suite

Pour la laïque !

En Grec ancien, le terme qui désigne la vérité est aletheia et signifie dévoilement. Parménide oppose l’exigence de vérité à la simple opinion. Or que n’entendons-nous pas en ce moment à l’occasion d’une énième affaire de voiles. Acte I par une provocation éhontée, un obscur élu régional fait le buzz. Il est immédiatement repris par une cohorte d’éditorialistes qui savent tenir là un sujet à polémiques et coups d’éclats. Acte II, plutôt que de rappeler les dispositions très claires du Conseil d’État et l’esprit de la  loi de 1905, le ministre J.M. Blanquer s’enfonce dans l’ambiguïté. Des années de racisme […]

Lire la suite