Sur l’autel de la présidentielle

Dans son ascension au pouvoir, Henri IV cherchant la paix civile avait déclaré « Paris vaut bien une messe ! ». Pour lancer sa campagne présidentielle, Emmanuel Macron piétine Marseille et les Marseillais. L’orchestration de sa venue en dit beaucoup : il renoue avec le Président Jupitérien usant et abusant des moyens de la monarchie que constitue la V° République. Chacun sait combien, depuis Louis XIV au moins, Marseille représente le symbole d’un peuple rétif aux ordres d’en haut : Emmanuel Macron sait très bien ce qu’il fait en venant, à 8 mois des élections, asséner leçons de morale et plans pour modifier la ville. […]

Lire la suite