La politique des apparences

Thomas Hobbes, auteur de Léviathan en 1651, a pensé la forme moderne de l’État comme une « personne civile » par référence aux masques des acteurs qui se nommaient persona en latin. On peut alors lire bien des gestes politiques comme autant de simulacres où les représentants s’attribuent la parole d’un peuple toujours absent car tenu comme simple spectateur, quitte parfois à se jouer de lui. Ainsi en est-il de la comédie orchestrée par Emmanuel Macron donnant le dernier acte de la crise des sous-marins australiens : en recevant le président américain à l’ambassade de France au Vatican, il veut mettre […]

Lire la suite