6 novembre 1921 : E. Pacha rejoint les Basmatchis

Dans une lettre du 7 novembre 1921, Enver Pacha confie à son épouse avoir franchi le Rubicon : l’émissaire des bolchéviks au Boukhara a signé la veille ses premières missives comme « commandant suprême » (autoproclamé) des forces anti-révolutionnaires en Asie centrale. Une nouvelle allégeance étonnante pour ce militaire aux multiples vies. Officier ottoman d’origine modeste, il joue un rôle important dans la Révolution des Jeunes-Turcs en 1908 qui rétablit la monarchie constitutionnelle. Mis à l’écart, il participe au retour au pouvoir brutal des Jeunes-Turcs en 1913. L’année suivante, il devient ministre de la Guerre. Réformateur autoritaire, il favorise l’entrée dans le conflit […]

Lire la suite