Agroalimentaire : Farines animales, le retour

Comment faire du neuf avec du vieux ? Simple : il suffit de changer de nom. Les farines animales de sinistre mémoire, responsables de la maladie de la vache folle, font leur retour. Désormais ce sont des PAT, protéines animales transformées, et promis-juré, c’est du sûr. La Commission européenne qui en avait interdit l’usage en 2001 a pris la décision le 18 août dernier de revenir sur cette interdiction au motif qu’en 2018, « l’infectiosité totale associée à l’encéphalopathie spongiforme bovine était quatre fois inférieure à celle estimée en 2011 ». Il faut sans doute être complotiste pour imaginer le patient mais efficace grignotage […]

Lire la suite