27 mars 1852 : Bagnes transférés en Guyane

Après le 2 décembre 1851, les opposants au coup d’État connaissent leur châtiment : la déportation, substituée par la République à la peine de mort pour les crimes politiques. Mais où déporter ? L’Algérie est utilisée dans un premier temps, puis réservée à la colonisation libre. Par décret du 27 mars 1852, le « prince-président », futur Napoléon III, choisit un autre lieu : la Guyane. Thibaut L. […]

Lire la suite