La dynamique est lancée

L’année scolaire 2020-2021 aura été éprouvante individuellement et collectivement. Dominée par la chape de plomb des mesures de privations de liberté du fait de l’épidémie de COVID. Sans discussion, sans débat, sans contradiction possible sous peine d’être accusé de nier la situation sanitaire. Pour beaucoup, l’année a aussi été celle des privations dans le quotidien du fait d’une précarité aggravée par la crise et par l’absence d’intervention du gouvernement : étudiant(e)s, travailleurs et travailleuses pauvres, chômeurs et chômeuses. Pour elles et eux, Macron a même enfoncé le clou avec sa réforme du chômage qui réduit les indemnités et les durées, en […]

Lire la suite